Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 septembre 2010 4 02 /09 /septembre /2010 19:19

bedevilled-de-jang-cheol-so-4487422vwleb copy

 

Mon frère, mon ami,

 

Je sors de ma retraite, enfin. Je suis arrivé hier soir, tard, dans la capitale, le coeur plein d'une impatience enfantine. Tout a changé depuis le jour où je quittai la ville ainsi que les médecins me le conseillaient. Lors des soirées ennuyeuses de province, combien de fois je me la figurais, secrètement, comme pour ne pas froisser mes humeurs; combien je regrettais nos folles nuits aux bras des courtisanes ! Alors que ma santé s'améliorait, mon esprit fondait sous l'effet d'une sèche routine jusqu'au jour où j'appris l'invention du cinématographe. Doux Jésus ! Je commandai qu'on préparât mon fiacre, direction la mère du monde : Paris.

 

Ne pouvant attendre un jour de plus, je serai ce soir à la Cinémathèque. Notre bon Roi Louis, malgré les tumultes que ce fin de siècle nous réserve, est un homme bien avisé. Il a invité quelques artistes du royaume de Choseon à nous présenter leurs oeuvres. Nous y aurons donc La Bataille du 38e parallèle d'un certain Im Kwon-taek et Le Tigre de Mandchourie de Lee Doo-young.

 

Faites-moi savoir si vous résidez toujours à Paris et si j'aurais le loisir de vous y voir. Je vous prie de voir en moi votre très humble serviteur,

 

Eugène Aristide Bienaimé, Marquis de Saint-Congo

 

Paris, le 2 septembre 1782.

 

 

 

Très cher Marquis,

 

Quel plaisir de vous lire,

 

Toujours tenu éloigné des bords de ma Tamise natale par de sombres conflits politiques, c'est bien dans la capitale du Royaume de France que je réside actuellement. Notre amie commune la Duchesse de Savoie m'a offert l'asile et un acceuil fort agréable dans sa propriété de Boulogne, elle vous prie d'ailleurs de lui rendre visite dès que le temps vous le permettra. Malheureusement, mon plus cher ami, le chagrin me ronge et en votre absence c'est vers une vie de débauche que je me suis tourné. Peut-être me trouverez-vous changé, je n'ai même plus honte et d'ailleurs votre arrivée me remplit d'une joie brûlante d'où, je le sais, jailliront les flammes d'un avenir nouveau.

 

A ma grande déception je ne pourrai pas vous croiser ce vendredi à la Cinémathèque. En cette fin d'été le roi Louis nous comble par sa générosité et un autre spectacle oriental est prévu au même moment au centre de Paris au forum des Halles. J'ai promis à ma dernière conquête de l'accompagner à la projection d'une oeuvre signée Jang Cheol-soo : Bedevilled. Il me semble qu'il s'agit d'un spectacle violent qui correspond parfaitement à mon état d'esprit actuel. En revanche, j'espère que nous aurons l'honneur de vous acceuillir pour le déjeuner ce samedi et peut-être, mon frère d'armes, nous rendrons nous ensemble dimanche au spectacle nocturne proposé une nouvelle fois forum des Halles: No Mercy de Kim Hyeung-jun.

 

En vous souhaitant bon voyage, je vous prie de lire dans ces quelques lignes d'un français maladroit l'expression de mes sentiments les plus dévoués.

 

Lord Alan Joy Greenpaths, Comte de Meanseek.

 

 

 

LES TRAILERS

 

Bedevilled

 

 


 

 

No Mercy

 

 

 


 

 

 

PLAYLIST

 

 

 

Booba, Le Duc de Boulogne.

 

 


 

 

Vivaldi, Le Printemps.

 

 

 
 
Anthony and the Johnsons, Cripple and the Starfish
 
 
 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Kim Bong Park - dans Trailers
commenter cet article

commentaires