Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
24 juin 2010 4 24 /06 /juin /2010 00:02

barking_idee_3-copy.jpg

 

Sorti en 2000 sur les écrans coréens, Barking Dogs Never Bite est le premier film de Bong Joon-ho, l'homme qui a ensuite réalisé Memories of Murder, The Host et Mother. Un enchainement parfait. Droite, gauche, crochet et uppercut. Le moins que l'on puisse dire c'est que son premier film était déjà prometteur. Il n'a peut-être pas une ambition aussi folle que certains autres illustres (pour le pire et pour le meilleur) premiers films du pays du matin calme, mais comme le dit bien le titre, Barking Dogs Never Bite. Bong Joon-ho ainsi sa carrière au cinéma sans faire de boucan inutile, c'est un poids lourd, le type de Rotweiller qui ne faut pas trop titiller.


Bon, il n'y a pas les sous-titres, en tout cas pour l'instant,  mais en même temps la situation est assez simple: les deux filles remarquent le mec en rouge tenant un chien au dessus du vide, elles s'affolent et se demandent ce qu'il peut bien faire. Puis elles comprennent. Globalement ça parle très peu.

 

 

 

Repost 0
Published by Kim Bong Park - dans Vidéos
commenter cet article
16 juin 2010 3 16 /06 /juin /2010 18:05

  cyborg idée 2 copy

 

 

Après sa trilogie sur la vengeance, M. Park Chan-wook avait besoin de "souffler". Du coup il nous pond I'm a Cyborg but that's OK histoire de montrer que même "sans les mains" il reste une putain de référence. Big Up.

 

 

 

 

Repost 0
Published by Kim Bong Park - dans Vidéos
commenter cet article
9 juin 2010 3 09 /06 /juin /2010 12:55

idee1_the_host-copy.jpg

 

 

 

Quand les coréens passent en mode blockbuster, ils mettent Bong Joon-ho aux mannettes et ils détrônent Titanic au box-office. Un peu leur Bienvenue Chez les Chtis, mais en mieux. Remarquez le rôle de l'Américain dans la séquence, assez révélateur.

 

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by Kim Bong Park - dans Vidéos
commenter cet article
9 juin 2010 3 09 /06 /juin /2010 12:49
Oldboy-copy.jpg
 
 
Des poings, des pieds, des bâtons, un couteau et des hommes. Choi Min-Sik et son marteau qui les rafistolent et le monde avec eux. Une métaphore céleste rôde dans ce couloir, discrète certes, mais ce n'est pas le moment de se faire remarquer.

 

 

Repost 0
Published by Kim Bong Park - dans Vidéos
commenter cet article