Lundi 17 janvier 2011 1 17 /01 /Jan /2011 23:34


Ecrit et réalisé par Yun Je-Gyun en 2002, Sex is Zero est par définition un film d'auteur. LE FILM SUR YOUTUBE Pas de pom-pom girls mais des gymnastes tailles mannequins qui s’entrainent au rythme d’une musique entrainante et naïve, une sorte de rock pour campus américain à la différence près que l’on est en Corée (ou que l’Amérique a été recouverte d’une vague d’immigrants asiatiques). Le montage alterne « subtilement » entre nos fans de GRS et une séance de bizutage en bonne et due forme : les nouveaux doivent boire un étrange mélange où flottent mégots et autres immondices. Aucun […]
Par Kim Bong Park - Voir les 0 commentaires - Ecrire un commentaire
Dimanche 9 janvier 2011 7 09 /01 /Jan /2011 00:52


Like a virgin, de Lee Hae-joon et Lee Hae-yeong Pour voir le film sur Youtube : Parlons de Papa et Maman tout d’abord. On constatera au passage que c’est le deuxième film « bicéphale » dont nous parlons sur le blog après Memento Mori. Le premier, Lee Hae-joon a également réalisé Castaway on the moon (2009), l’histoire d’un gars qui va se suicider et qui reprend goût à la vie avec une histoire d’amour à distance sur un mode Il Mare. Le second lui emboîte le pas l’année suivante avec la réalisation de Festival (2010), méli-mélo sexy-dramatique traversé par quatre couples en rut/chaleur. […]
Par Kim Bong Park - Voir les 4 commentaires - Ecrire un commentaire
Samedi 1 janvier 2011 6 01 /01 /Jan /2011 22:35


A Bloody Aria, Won Shin-Yeon (2006) Fiche sélective : -On ne cite plus les directeurs photos, c’est l’ « emballé-désaturé » classique des thrillers sudco. Il paraît que le Final Cut Pro dans la péninsule est mis sur le filtre « thriller-ultra-racé » par défaut -Tous les acteurs sont dans la place, mais gros big-up pour Lee Mun-shik ; et pour le principe, même s’il a un rôle secondaire, Oh Dal-su, peut-être le second couteau le plus aiguisé des thrillers sudco, un sorte de croisement entre Benicio del Toro et Jim Morrison, trop coul. (Hommage aux Bogosses) Pour visionner le film sur […]
Par Kim Bong Park - Voir les 0 commentaires - Ecrire un commentaire
Mercredi 29 décembre 2010 3 29 /12 /Déc /2010 19:28


A Million, Jo Min-ho, 2009 Ca commence comme un film de Sergio Leone, un 4x4 blanc en plus. On est dans le désert australien, un homme sort de la voiture, tout de noir vêtu. Il s’éloigne. Plan très large, paysage magnifique, couleurs bien saturées. Du grand ensemble au très gros plan, l’homme, de dos, se colle un flingue sur la tempe, hésite. On est tombé sur ce film par hasard il y a quelques mois et on peut dire que l’accroche a bien rempli son office. Depuis on se le garde sous le coude, on a mis du temps a passé à l’acte et ça s’explique. Très rapidement on est projeté deux ans plus […]
Par Kim Bong Park - Voir les 0 commentaires - Ecrire un commentaire
Lundi 20 décembre 2010 1 20 /12 /Déc /2010 20:45


Save the Green Planet, 2003 Réalisation et scenario : Jang Joon-hwan, premier film, un pied dans la porte peut-être un peu trop puissant pour les producteurs : il est resté muet depuis l’échec commercial du film. Casting : - Shin Ha-kyu (JSA, Sympathy for Mister Vengeance, Thirst, etc. : un CV bien rempli) dans le rôle de Lee Byeong-gu, tout simplement excellent. - Baek Yun-shik (The President Last Bang) dans le caleçon du patron torturé pendant plus d’une heure et demie, solide, la tête toujours haute tenue. - Hwang Jeong-min (qu’on a récemment revu dans The Housemaid en amie très proche […]
Par Kim Bong Park - Voir les 0 commentaires - Ecrire un commentaire
Dimanche 12 décembre 2010 7 12 /12 /Déc /2010 18:42


Incoherence, 1994, de Bong Joon-ho. Il vaut mieux voir le film avant de lire, d'ailleurs il est sur youtube avec des sous-titres anglais : Incoherence a été invité aux festivals de San Diego et de Hong Kong – et peut-être ailleurs. Il s’agissait pour Bong Joon-ho de recevoir une première reconnaissance à l’étranger pour son éphèbe travail. Peu de poils au menton et plutôt jeune donc. Bong Joon-ho avait 25 ans en 1994. Il n’avait pas encore fini ses études à la KAFA. Oui, toi qui lis ce texte, et qui as plus de 25 ans, tu peux te morfondre au fond de ton siège, rejoignant dans ta misère […]
Par Kim Bong Park - Voir les 0 commentaires - Ecrire un commentaire
Dimanche 28 novembre 2010 7 28 /11 /Nov /2010 16:55


Ce mercredi 23 novembre on se serait cru en décembre. Les saisons n'avaient plus de raison. Carter San-Congo et John O'Meanseek grelottaient en avançant rue Christine. Ils n'étaient pas revenu sur les lieux du crime depuis Ballad of a thin Man. Ils avaient réglé son compte à Kwak Jae-young il y a quelques semaines de cela, mais nous reviendrons sur cet épisode plus tard. En attendant, l'Action Christine semblait mort. Même les spectres du festival avaient décidés de rester au chaud. Aucun anorak FFCF, de faibles murmures dans la file d'attente, une population tristement homogène avait […]
Par Kim Bong Park - Voir les 0 commentaires - Ecrire un commentaire
Lundi 15 novembre 2010 1 15 /11 /Nov /2010 11:12


- Un film de Yann Kerloc'h, ça se mérite. Dimanche dernier, outre les 15 minutes de retard réglementaires, il a fallu affronter trois courts métrages moyens (et pas toujours très courts) et supporter quelques problèmes techniques avant de découvrir le chef d'oeuvre de Yann, un aboutissement de sa relations avec la Corée. Avant la séance, Yann nous gratifie de quelques paroles timides sous les applaudissements de la salle. On se rappelle alors qu'on sentait déjà une excitation particulière rue Christine. - Ballad of a thin man est assurément une oeuvre à part dans ce 5ème festival […]
Par Kim Bong Park - Voir les 1 commentaires - Ecrire un commentaire
Dimanche 14 novembre 2010 7 14 /11 /Nov /2010 14:49


18h, officiellement la fin de ma journée, officieusement le début d’une nouvelle. Un message de Sans Congo sur mon portable, je mets de côté la fatigue et j’enfile mon costume de Joy Means Sick. En route pour le festival du film coréen. Retour en RER A, ligne 4, Saint-Michel. J’avais faim, il avait déjà mangé, nous sommes allés au Mac Do cueillir un double-cheese et deux petites frites. Hum miam, rien de mieux pour attaquer les films. Des enfants qui se chamaillaient nous ont bousculés. Cela nous a terriblement embêtés. On a pris le chemin de l’Action Christine, on a serré quelques mains […]
Par Kim Bong Park - Voir les 10 commentaires - Ecrire un commentaire
Samedi 13 novembre 2010 6 13 /11 /Nov /2010 11:08


Sans Congo à Joy Means Sick : "toi t'as raté une petite perle mon con ! Connais-tu Park, Park Nou-sik ? Tu peux commencer à préparer ton jeu de jambes, ce sera lui dorénavant notre référence" Quit your life, Park Nou-sik. Park Nou-sik c’est un mec à l’ancienne, la crème de la crème. Débonnaire, bedonnant, grave et insouciant à la fois, Park Nou-sik est au service d’une certaine idée du chic type. Grand mec classe et élégant, large du coffre, petit foulard de dandy, vestes piccadilly circus, moustache princière et lunettes de pop star, Park Nou-sik est tiré à quatre épingles entre […]
Par Kim Bong Park - Voir les 0 commentaires - Ecrire un commentaire

T'as lu un truc génial mais tu sais plus où ?

Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés