Samedi 15 octobre 2011 6 15 /10 /Oct /2011 12:31


End of Animal, de Jo Sung-hee (2010). S’il y a eu un consensus à la sortie de la séance, c’est bien sur la perplexité qu’a suscité le film End of Animal parmi les petites gens qui butinaient aux alentours du cinéma Saint-andré-des-arts. En gros, si personne n’a vraiment compris ce qu’il s’y passait, certains n’ont pas du tout aimé tandis que d’autres se risquaient à avancer quelques arguments pour défendre l’œuvre. Alors que la communauté des ffcfiens avançait lentement mais sûrement vers une Saint-Barthélemy cinématographique entre les pros et les contres, Sans Congo, qui ne s’était […]
Par Joy Means Sick & Sans Congo - Voir les 2 commentaires - Ecrire un commentaire
Vendredi 14 octobre 2011 5 14 /10 /Oct /2011 00:43


Possessed, Lee Yong-joo (2009). Mercredi 12 octobre. Premier jour du FFCF. Je quitte le taf comme un taureau du Vaucluse pour arriver devant le cinéma Saint-andré-des-arts avant 19 heures, légèrement en nage. Je sors mon déodorant Nafnaf parfum Goyave, et lance un regard chargé de sexualité à une dame qui passait par là. Encore du monde devant le ciné, dis donc Korea is beautiful cette année. Ça paye de passer à la radio de Science-po, hein. Bon c’est pas tout ça, je cherche mon nouveau pote, David Tredler, pour ne pas avoir l’air d’un mec qui est sincèrement désolé de sa présence. Ah bah […]
Par Joy Means Sick & Sans Congo - Voir les 11 commentaires - Ecrire un commentaire
Vendredi 14 octobre 2011 5 14 /10 /Oct /2011 00:01


Le suspect Jeudi 13 octobre 2011. J’enfile ma cap de superman et longe la Seine direction le FFCF et ses petits biscuits orientaux. Le col de ma chemise, très raide, me cisaille l’arrière de la nuque. Je me plais à croire que du sang finira par couler, ce qui me donnerait une véritable street credibility auprès des membres féminins du staff, genre « on m’a attaqué de dos, j’ai dû laisser mon pied de biche dans la gorge d’un des assaillants ». Il n’y a pas à dire, le cinéma sudco, c’est une manière de t’élargir ton horizon. En attendant, je retourne à la réalité et me postiche à l’entrée […]
Par Joy Means Sick & Sans Congo - Voir les 3 commentaires - Ecrire un commentaire
Jeudi 13 octobre 2011 4 13 /10 /Oct /2011 22:17


Castaway on the moon, Lee Hae-joon. Parler à son banquier avant de se suicider, cheum comme soulagement de conscience. C’est pourtant ce que Kim Seung-Keun (Jung Jae-young, qu’on peut voir notamment dans Green Fish, Die Bad, Silmido, Welcome to Dongmakgol) se résout à faire avant de passer l’arme à gauche. Chronique classique d’un salaryman qui pète un plomb. Tu es né de la rivière Han et tu retourneras à la rivière Han. Encore un film qui commence autour de cette rivière diriez-vous. Triste époque. Problème: Seung-keun trouve le moyen d’échouer, même dans son suicide. C’est pas les gars […]
Par Joy Means Sick & Sans Congo - Voir les 2 commentaires - Ecrire un commentaire
Mercredi 12 octobre 2011 3 12 /10 /Oct /2011 00:26


Sunny, de Kang Hyeong-cheol. Pour l'ouverture du FFCF 2011. 18h13. Pofpofpof. Sans Congo, après s’être passé une dernière fois le clip de Boney M, Sunny, sur Youtube, se dirige au pas de charge vers Saint-Michel. Arrivé devant le cinéma Saint-André-des-arts, manifestement trop tôt, Sans Congo salue Pascal Le Fur, collègue accrédité dont il avait plusieurs fois croisé la silhouette l’année précédente. Cette fois, Sans Congo est devenu un homme. Il faut dire que l’absence de Joy Means Sick, son fidèle acolyte, n’est pas étrangère à la discussion agréable qui s’engage avec Pascal Le Fur. Et […]
Par Joy Means Sick & Sans Congo - Voir les 4 commentaires - Ecrire un commentaire
Samedi 8 octobre 2011 6 08 /10 /Oct /2011 13:49


36 bonnes raisons d’aller jeter un coup d’œil au Festival Franco-Coréen du Film du 11 au 18 octobre 2011 LE SITE DU FFCF Raison 1 : Le cinéma sud-coréen est objectivement le plus intéressant qu’on peut nous donner à voir. Cherche pas. Il y en a pour tout le monde : les pouilleux, les intellos, les romantiques, les excités, les gourmands, les ascètes et les aveugles. Si t’es pas content, Choi Min-sik t’en colle une. A ta place, je ne ferais pas le malin Raison 2 : le FFCF 2011 se déroule au cinéma Saint-André-des-Arts, à Saint-Michel. Au centre de Paris pour que personne ne soit lésé. […]
Par Joy Means Sick & Sans Congo - Voir les 6 commentaires - Ecrire un commentaire
Samedi 24 septembre 2011 6 24 /09 /Sep /2011 15:48


Breathless, Yang Ik-June, 2009. Breathless. L'exact opposé d'un film de Kim Jee-woon, du spectacle de plomb, brut et chaotique. Une lumière crue, de la caméra à l'épaule, de la violence sans apparat. Breathless, la trajectoire d'un type à qui la vie a foutu un bon coup de pied au cul avant même l'adolescence : dans une dispute son père tue accidentellement sa petite sœur. Putain de background, aussi lourd à porter pour un scenario que pour Sang-hoon, le personnage principal, et ce dernier n'est pas celui des deux qui s'en sort le mieux. Quelques minutes plus tard, alors qu'il court avec […]
Par Joy Means Sick & Sans Congo - Voir les 0 commentaires - Ecrire un commentaire
Samedi 10 septembre 2011 6 10 /09 /Sep /2011 12:07


The Unjust, de Ryu Seung-wan. 2010 The Unjust, dimanche 4 septembre, l'Etrange Festival, salle 500, pas de clim et du retard. Les troupes sont essoufflées, le présentateur/organisateur bafouille la filmo de Ryoo Seung-wan, cite City of Violence, No Blood No Tears et Arahan et oublie Die Bad (puis quelqu'un lui rappelle) et Crying Fist (Choi-min Sik bordel !) ; il mentionne tout de même Crazy Lee (yes papa) et fait le beau en indiquant qu'il s'agit à la base d'un court métrage. L'auteur précise que les trois derniers films cités sont immensément plus intéressants que les trois premiers. Ça […]
Par Joy Means Sick & Sans Congo - Voir les 4 commentaires - Ecrire un commentaire
Vendredi 2 septembre 2011 5 02 /09 /Sep /2011 23:28


Des dissonances cognitives, des grands écarts et des affiches menteuses. Oxmo Puccino, grand poète s’il en est, raisonnait avec profondeur lorsqu’il exprima son fameux « On est tous de la même planète, mais pas du même monde // Votre dimension n’est pas nette, la mienne est profonde » (Arrivé sur terre par erreur). Parce que si nous naissons tous libres et égaux en droits, dans les faits, les goûts et les couleurs sont discriminants. Surtout les couleurs. Pour la petite histoire, si la langue française connaît six couleurs de base (violet, bleu, vert, jaune, orange, rouge), le shena, une […]
Par Joy Means Sick & Sans Congo - Voir les 6 commentaires - Ecrire un commentaire
Lundi 29 août 2011 1 29 /08 /Août /2011 21:21


Hong Sang-soo, Le Jour où le Cochon est tombé dans puit (1996) « This great 1996 film is both the directorial debut of Hong Sangsoo and the big-screen debut of actor Song Kang-ho. » JMS : Le jour où le cochon est tombé dans le puit. Hong Sang-soo, premier film, 4ème chance. Paraît que ses premiers films sont les plus intéressants. SC : Voix de station de bus sous contrebasse et violon durant le générique. Pas mal. JMS : « Hyo-Seop est un écrivain fauché qui a des difficultés à être édité, et qui semble avoir de plus en plus de mal à se contrôler. Il entretient une relation amoureuse […]
Par Joy Means Sick & Sans Congo - Voir les 0 commentaires - Ecrire un commentaire

T'as lu un truc génial mais tu sais plus où ?

Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés