Vendredi 25 novembre 2011 5 25 /11 /Nov /2011 15:47


Chung Chung-hoon « You can call me dady », le type a le curriculum vitae d'un demi dieu : Oldboy, Lady Vengeance, Thirst, Cut, The Unjust, de quoi avoir honte de ne pas avoir encore vu toute sa filmographie. Ca a l'air le genre de type qui aime faire de belles images et qui sait s'en donner les moyens, un poids lourd qui a tout juste 41 ans et prépare le prochain film de Park Chan-wook. Respect. The Record (2000) un film d'horreur au pitch ultra-classique de Gi-hun Kim & Jong-seok Kim qui à l'air tout à fait sympatoche. Pas pu trouver mieux comme screenshot. Tearful Story (2001), qui à […]
Par Joy Means Sick & Sans Congo - Voir les 0 commentaires - Ecrire un commentaire
Vendredi 18 novembre 2011 5 18 /11 /Nov /2011 15:40


Kim Hyung-ku La constante puissance des images sud-co, le vert de Oldboy, le bleu de The Murderer, les contrastes, les grands angles, les mouvements de caméras; si y a un truc que la Corée a su nous offrir ces dernières années, c'est bien des putains de chef op', c'est d'ailleurs en passe de devenir un produit national au même titre que le soju, la Kpop, les dramas ou les thrillers sang pour sang vengeance. Dès qu'ils en ont les moyens, qu'ils s'agissent d'une comédie grand public ou d'un thriller racé, les gars s'appliquent et n'ont jamais peur d'en faire trop. L'exception qui confirme […]
Par Joy Means Sick & Sans Congo - Voir les 10 commentaires - Ecrire un commentaire
Dimanche 6 novembre 2011 7 06 /11 /Nov /2011 17:14


The Neighbor Zombie, 2010, Kino Mangosteen. Produit par Jang Youn-Jung (aussi productrice de Invasion of Alien Bikini) Réalisé par Hong Young-Guen (l'acteur de IOAB), Jang Youn-Jung, Oh Young-Doo (mari de Jang Youn-Jung et réalisateur de IOAB), Ryoo Hoon (lui louait le matos sur IOAB) Joy Means Sick se sent seul. Sans Congo l'a abandonné voilà maintenant près de deux semaines - peut-être moins qui sait, le temps est désormais une notion toute relative - pour se consacrer à des choses plus sérieuses : son avenir. Il s'agirait d'un pied dans une porte poids lourd, genre portail du Chateau […]
Par Joy Means Sick & Sans Congo - Voir les 4 commentaires - Ecrire un commentaire
Jeudi 20 octobre 2011 4 20 /10 /Oct /2011 13:22


Leafie, Oh Seong-yoon, 2011 Logique dans sa volonté d'offrir aux parisiens un panorama complet du cinéma coréen, le Festival Franco-Coréen du Film 2011 se bouclait ce mardi 18 octobre avec un film d'animation du nom de Leafie, allée grand public, rayon pour enfant. C'est vraiment pas bien méchant, c'est plein de couleurs bien saturées, on est à des années lumières d'un Aachi & Ssipak, on en reparlera. Rendez-vous est donné à 20h au cinéma Saint André des Arts et après un petit délai tout ce qu'il y a de plus « franco » on entre dans la salle à la suite de l'ambassadeur de Corée. Je dis « […]
Par Joy Means Sick & Sans Congo - Voir les 2 commentaires - Ecrire un commentaire
Mardi 18 octobre 2011 2 18 /10 /Oct /2011 17:47


Café noir, de Jung Sung-il. Une nouvelle fois cette année, le Festival Franco-Coréen du Film nous donnait l’occasion de découvrir l’œuvre d’un critique de cinéma passé derrière la caméra. L’année dernière, on avait pu voir au FFCF le poignant Ballad of a Thin Man (cliquez ici pour lire le compte-rendu), qui portait un regard désabusé sur les ravages du monde de la prostitution sud-coréenne, au sein duquel deux jeunes Occidentaux cherchaient à percer. Cette année, le FFCF nous proposait une œuvre à peine moins tragique. Une longue descente aux enfers dans les bas-fonds de Séoul Kape […]
Par Joy Means Sick & Sans Congo - Voir les 29 commentaires - Ecrire un commentaire
Lundi 17 octobre 2011 1 17 /10 /Oct /2011 23:52


Cette année comme les précédentes, le FFCF affiche une volonté d'éclectisme. Du coup, à côté des grosses pointures, on retrouve des films indés fauchés, bricolés par des bandes de joyeux loustics décidés à faire du cinoch coûte que coûte. Michel Gondry apprécierait, nous aussi. « Je pense que beaucoup d'étrangers ont des préjugés vis à vis des films coréens à petit budget. Ils pensent qu'ils sont soit trop philosophiques ou trop artistiques ». Au moins, avec un titre pareil, on n'est sûr de ne pas se tromper. La citation est de Ha Eun-jeung, actrice alien du premier du malicieusement […]
Par Joy Means Sick & Sans Congo - Voir les 4 commentaires - Ecrire un commentaire
Lundi 17 octobre 2011 1 17 /10 /Oct /2011 15:59


Late Autumn, Kim Tae-yong, 2011 Dimanche 16 octobre 2011, 21h20, Rue Saint André des Arts, Cinéma Saint André des Arts, Paris. Timing ric-rac, j'arrive sur place 1 minute avant la séance, y a une queue de bâtard devant le cinéma et c'est bien la première fois dans ma vie que ce genre de phénomène me fait plaisir. Le FFCF 2011 se porte bien, tant mieux pour lui. Moi j'ai la crève. J'entre dans la salle dans les derniers, y a encore la queue, pour les toilettes cette fois. Que des meufs, mais bon je dis ça comme ça. De mon côté je cherche un coin pour mourir et évite soigneusement de […]
Par Joy Means Sick & Sans Congo - Voir les 13 commentaires - Ecrire un commentaire
Dimanche 16 octobre 2011 7 16 /10 /Oct /2011 22:55


Vendredi 14 septembre 2011. Ambiance décontractée pour Sans Congo qui a pris un jour de congé ; ça sent bon le week-end toute cette histoire. En attendant de voir Cheonggyecheon Medley (prononcer « tcheung-guié-cheune médeli » pour faire classe) et Grandmother’s Flower, la discussion s’engage avec Jun Hui-jin qui a présenté la veille le film Possessed. L’échange fut très agréable et instructif. Où il a notamment été appris que : la Corée du sud se répartit à 50-50 entre chrétiens et bouddhistes ; Lee Myung-bak, l’actuel Président de la République, issu de la droite dure, est catholique ; […]
Par Joy Means Sick & Sans Congo - Voir les 5 commentaires - Ecrire un commentaire
Dimanche 16 octobre 2011 7 16 /10 /Oct /2011 18:46


Petit résumé freestyle, partial et partiel, d'un bloc. Enfant Yoon Sung-hyun était souvent seul et tapait dans la vidéothèque de maman et maman aimait bien les films d'art et d'essais, pas de pot, parce que lui, ce qu'il cherchait derrière ces noms mystérieux (Rome ville ouverte, Les 400 coups), c'était sa dose d'érotisme. Ca parlera à certains. En tout cas il habitait aux USA et ça, ça a fait la diff' : ce genre de films étaient introuvables en Corée dans les années 80s. Il a fait ses études à la USC, apparemment réputée pour sa section ciné, et ne s'intéressait à l'époque qu'à la forme […]
Par Joy Means Sick & Sans Congo - Voir les 4 commentaires - Ecrire un commentaire
Dimanche 16 octobre 2011 7 16 /10 /Oct /2011 16:54


Anti-Gas Skin, Gok Kim & Sun Kim, 2010 Pour bien comprendre les personnages de cet article, tu peux avoir envie de lire ça : Windstruck - Sale temps pour la flicaille... Sinon tu peux très bien prendre le train en marche. John O'Meanseek était las et la journée avait été longue. Epuisé par une semaine de dur labeur dans sa nouvelle usine du Pas de Calais, malade, il avait tout de même rejoint son indécrottable compère sur les bords de la Seine. Ses ouvriers lui donnaient du fil à retordre et il avait grand besoin de se changer les idées. Renouer avec ses anciennes passions, revoir Carter […]
Par Joy Means Sick & Sans Congo - Voir les 8 commentaires - Ecrire un commentaire

T'as lu un truc génial mais tu sais plus où ?

Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés